JUILLET 2010

 

 

Lydia Vandenbalck - Louvain / Belgique

 

Pouvez-vous nous décrire votre croyance ?

 

Primo : Je pars du principe que tout est lié. Que chaque chose fait partie d’un seul ensemble. Qu’il existe un ordre qui s’étend bien plus loin que ce que l’on perçoit quotidiennement, une harmonie cachée derrière notre réalité sensorielle.
Secundo : Je suis persuadé que nous pouvons découvrir cette harmonie grâce à l’unique force qui puisse nous libérer de nos désirs aveugles issus de l’égoïsme. Une force qui nous dévoile que si nous désirons vivre pleinement notre vie, il nous faut porter un intérêt pour toutes choses vivantes : Cette force est la force de l’Amour.
Tercio : Je crois qu’il y a en chacun de nous une bonté bien plus grande que nous nous l’imaginons. Que grâce à cette bonté nous pouvons donner un sens supérieur à notre existence et ainsi avoir accès à la réalité cachée de l’ordre universel.

 


 

Lena Romanova - Auckland / Nouvelle-Zélande

 

D’où vient cette quête de sagesse ? Et pourquoi avoir choisi la littérature ?

 

La quête de sagesse est un thème qui m’a toujours intéressé. Cette quête est également mon guide durant tous mes voyages. Et depuis quelques années, je transmets mes expériences à propos de cette quête par le biais de l’écriture. La littérature est un instrument de communication fantastique qui me permet de m’exprimer sur des sujets profonds. A travers mon imagination je tente à chaque fois de créer un monde au sein duquel je peux toucher la sensibilité du lecteur. La littérature me donne la possibilité de partager mes pensées avec des personnes aux quatre coins du monde et permet au lecteur d’élargir sa vision de ce même monde.

 


 

Sandrine Duperray - Paris / France

 

Lorsque vous parlez d’un ordre universel, quelle place donnez-vous au hasard ?

 

Le hasard est un nom que l’on donne à une situation qui a lieu de manière fortuite. Nous définissons ainsi une situation qui nous donne l’impression d’arriver par hasard. La question est de savoir si ces événements sont réellement inattendus ou s’ils sont le résultat de circonstances dont nous ne sommes pas réellement conscients. Supposons par exemple que nous nous rencontrons un jour «par hasard». Accorderons-nous cette rencontre au fruit du hasard ? Ou sera-elle le résultat d’une série de circonstances ? Vous connaissez déjà la réponse. Chaque événement survient à la suite de toute une série d’autres événements. Il existe donc une chaine continue de causes et de conséquences. Est-ce qu’on peut alors dire qu’une situation soit totalement inattendue? Ou est-il plus sage de parler de situations dont nous connaissons les causes et d’autres dont toutes les causes ne sont pas connues ?

 


 

Huang Jin – La Haye / Pays-Bas

 

Comment naissent vos personnages. Vous sont-ils inspirés par la vie réelle ou par votre imagination ?

 

Lorsque j’écris, je me trouve dans une réalité plus grande que la réalité quotidienne. Un réel au sein duquel le conscient et l’inconscient ne sont plus séparés. Mes personnages et leurs histoires sont tous liés à cette grande réalité. Le fait d’avoir ou non rencontré ces personnes n’a que peu d’importance. Ce qui est important à savoir est qu’à la création de chaque personnage se sont produits un ou plusieurs évènements qui ont attiré mon attention et dont je savais intuitivement que je leur donnerais une place dans une de mes histoires. On peut ainsi dire que tous mes personnages me sont inspirés par des expériences personnelles.

 


 

Cynthia Huaman - Lima / Pérou

 

Comment pouvons-nous enrichir nos relations ?

 

Je pense qu’il est important de pouvoir avoir des conversations profondes sur notre comportement et nos motivations. Je remarque que peu de temps y est encore consacré. Le superficiel est propre à notre époque. Et cela se remarque naturellement dans nos conversations et dans nos relations. Plusieurs raisons peuvent être mises en avant mais la routine est sans doute l’une des causes les plus importantes. Lorsque nous nous contentons d’une vie monotone, nous développons une attitude de régression. Un comportement qui rend nos relations superficielles. On pourrait donc commencer par montrer plus d’ambition. L’ambition nous ouvre les yeux vers de nouvelles possibilités. Il peut alors y avoir un échange d’idées par lequel nous pouvons également encourager d’autres à s’ouvrir vers de nouvelles opportunités. Nos relations prennent ainsi plus de valeur et peuvent nous stimuler à ne pas nous contenter de la petite réalité que nous connaissons déjà.

 


 

Helena Campos - Valence / Espagne

 

L’un de vos thèmes principaux est celui de la destinée. Comment la définissez-vous ? Et pensez-vous que nous avons tous une mission ?

 

Lorsque je parle de destinée personnelle, il s’agit d’un destin unique pour chacun de nous. Je suis en effet persuadé que chacun de nous possède des qualités bien spécifiques et une sensibilité unique. Nous sommes donc tous capable de créer quelque chose d’exceptionnel. Cette quête de notre destinée est évidemment un cheminement différent pour chacun de nous. Un chemin sur lequel nous devons apprendre à réellement développer nos talents innés afin d’évoluer vers notre réelle unicité. C’est ainsi que nous pouvons apprendre à apprécier une ambition qui donnera sens et signification à notre vie tout entière. Et chaque vie caractérisée par une grande ambition est en soi une mission.