JUILLET 2012

 

 

Khalid Echaara – Valence / Espagne

 

Il existe tant de notions différentes de la liberté. Je doute que l’homme puisse connaître une liberté absolue.

 

Notre vision de la liberté et notre position par rapport à elle restent limitées par le cadre de nos projections, de notre mémoire et de notre conditionnement. Le concept dans lequel nous introduisons la liberté subit un changement constant, d’où son caractère incertain. Pour nous libérer de manière absolue, nous devons transcender l’idée du concept de la liberté. La liberté ne peut être accessible tant que nous sommes prisonniers des vicissitudes de notre savoir limité. Quoi que nous fassions, le connu n’accèdera jamais à l’inconnu. La liberté absolue ne peut s’obtenir que lorsque l’on arrive à surpasser le connu et entrer dans la dimension de l’inconnu.

 


 

Gregg Masters – Atlanta / Géorgie

 

Pourquoi existe-il tant de souffrance dans le monde ?

 

Cette question engage la question suivante : Quel sens peut-on donner à la souffrance ; aussi bien notre propre souffrance que la souffrance dans le monde ? La souffrance a toujours une cause, mais surtout un sens, une origine liée à certains actes, certaines pensées, certains modes de vie. La souffrance nous incite à la vaincre, à chercher à nous en libérer. C’est une reconquête de soi-même qui nous est possible à travers une construction permanente dans le cycle de vie au sein duquel on se trouve. Quant à la souffrance des autres, elle nous aide à relativiser nos soucis personnels. Lorsque l’on passe des moments douloureux, qu’on éprouve du chagrin, il suffit d’observer avec attention ce qui se passe autour de nous pour tout dédramatiser.

 


 

Marie-Hélène Ribes – Toulouse / France


Je vois en vous un Coach Zen idéal ? Que pensez-vous de cette idée ?

 

Je ne suis pas familier avec les activités d’un Coach Zen bien que j’en aie une petite idée. Ceux qui suivent mon travail savent que je ne cherche point à enseigner quoi que ce soit. Mes écrits, aussi bien dans mes romans que sur ce blog, sont une incitation à remettre en question certaines idées fixes. En ce qui concerne le Zen, je suis d’avis que plus nous nous identifions avec des arguments extérieurs, plus on s’éloigne de notre sagesse innée. Le chemin Zen est un chemin de paix intérieure, et ceci implique donc bien plus une délivrance des méthodes et des théories.

 


 

Sigmund Pastor – Vienne / Autriche


Que pensez-vous de la prière ? Quelle signification lui donnez-vous ?

 

La prière est une manière d’entrer en harmonie avec l’intelligence suprême qui réside en nous. Pour faire appel à cette force harmonieuse, il est important de savoir que nous ne sommes à aucun moment séparés de l'Absolu. Pour en prendre pleinement conscience, nous devons pouvoir créer un vide intérieur, libres des tensions provoquées par des croyances traditionnelles, libres de nos visions dualistes, libres de nos pensées incohérentes et libres de nos propres obsessions. C’est alors seulement que nous pouvons invoquer l'essence spirituelle en nous de sorte qu'elle soit éveillée et puisse nous apporter la lumière qui s’avère nécessaire.