JUILLET 2013

 

 

Adam Flinger - Glasgow / Ecosse


Comment voyez-vous l’état de la non-souffrance ?

 

La souffrance est automatiquement engendrée par le désir. La cessation de la souffrance ne peut être possible, même si ce n’est que sous forme imaginaire, que lorsque nous réalisons que nous sommes la totalité de l’existence, le courant même de la vie, l'univers entier de ce qui est et de ce qui connaît. Si cet état de conscience peut être atteint, il ne resterait plus rien à désirer car nous serions complets, tout à la fois et en parfaite harmonie avec l’Absolu.

 


 

Stefania Bivolaru - Arad / Roumanie


Comment définiriez-vous le Mal ?

 

Je dirais que le Mal est le choix immatur. L’acte établi par celui ou celle qui, à un certain moment et dans certaines circonstances, n’est pas en état de faire apparaître la bonté ou la vérité.

 


 

David Henning - Lusaka / Zambie


Quel est votre technique pour être plus réceptif à l’Ultime réalité ?

 

Je ne préconise aucun système, ni aucune technique pour approcher l’ultime réalité. Cette vérité absolue se révèle justement dans l’échec de tout système et de toute technique. C’est à travers la dissolution de chacune de nos images, de nos idées et de nos croyances que l’esprit peut accéder à un état de conscience innocent. C’est lorsque notre cerveau est vidé de tout concept, que l’on devient Un avec l’ultime réalité.