JUIN 2011

 

 

Zacciah Blackburn - New York / USA


Est-ce qu’un mystique est également un philosophe ?


Le mysticisme n'est ni une philosophie ni une doctrine, c'est une forme d'expérience du mystère qui n’est pas accessible par les textes. Mais lorsque le mystique cherche des mots pour exprimer ses connaissances et décrire son expérience, il devient automatiquement un philosophe. Un philosophe inhabituel certes, car il est dans l’impossibilité d’utiliser les lois de la logique. Comment pourrait-il décrire de manière rationnelle des expériences démontrant que l'univers est l’élargissement de notre corps et qu’il est possible d’expérimenter toutes les merveilles du monde en nous-mêmes.

 


 

Fernanda Gil - Madrid / Espagne


Quelles sont, selon vous, les principales causes de l'intolérance dans la société ?


La majeure partie des gens s'attache à des certitudes. Ils se laissent guider par leurs opinions et leurs croyances et manquent d’ouverture d’esprit. Ces certitudes, ils les partagent habituellement avec des personnes issues de leur environnement, de leur groupe, de leur communauté, de leur culture ou de la nation à laquelle ils appartiennent. Ces certitudes sont chargées d'émotions et ont par conséquent une relation profonde et complexe avec l'image que la personne a d’elle-même. Pour inverser le processus de l’intolérance il est nécessaire de remettre nos opinions et nos croyances en question et de montrer une volonté de s’unir avec les autres pour que nos actions contribuent réellement à une croissance de la tolérance au sein de la société.

 


 

Eliza Dalian - Vancouver / Canada


Vos histoires parlent de "moments lumineux". Quelle est la particularité de ces moments ?


Ce sont des moments où nous sommes confrontés à une réalité différente. Nous vivons une situation au sein de laquelle nous ressentons une harmonie absolue avec la réalité. Nous vivons alors quelque chose qui va à l’encontre de l'ensemble de nos schémas habituels. Dans la vie quotidienne, nous ne pourrions pas supporter longtemps une expérience d’une telle intensité, car il s'agit en réalité d’une liberté totale. Notre esprit ne peut y faire face longtemps et nous fait revenir vers notre individualité quotidienne. Une individualité qui est alors influencée par cet événement, car les moments que j’appelle lumineux nous rendent conscients d’une nouvelle réalité. Après une telle expérience, nous sommes à même de ressentir plus de solidarité et d'empathie avec tous les êtres.

 


 

Arora Charnita - New Delhi / Inde


J'aimerais vous poser une question difficile, mais concrète. Sommes-nous réellement en mesure de changer le monde ?


Ma réponse est aussi concrète que votre question : Oui ! Le monde est un flux d'actions collectives. Les hommes ne sont pas des victimes impuissantes face aux circonstances. D’ailleurs ce que nous appelons « le monde » est en grande partie le résultat d’actions humaines. L'activité humaine a engendré les circonstances que l’on connait aujourd’hui et elles peuvent donc être à tout instant modifiées par l'effort humain. Que ceci puisse inspirer ceux qui non seulement cherchent à expliquer la réalité, mais également à la changer.