JUIN 2014

 

 

Neeme Kross - Narva / Estonie


Je regarde la société qui m'entoure et je me pose la question suivante: Comment expliquer que l'homme, cet être spirituel, a pu se détériorer à ne devenir rien de plus qu'un être consommateur ?

 

L'être humain est constamment à la recherche du bonheur, mais trop souvent à travers des courts moments de divertissement, des moments de gaietés temporaires ne donnant pas la satisfaction durable qu'il recherche. Suite à cela, nous nous sommes en effet tous un peu perdu dans des standards de vie toujours plus élevés. Et aujourd'hui nous dépendons des fortes stimulations de nos sens, certains entre-nous étant bien plus dépendants que d'autres bien sûr. Paradoxalement, cet excès de stimuli rend nos sens de moins en moins sensibles, tandis que notre désir de sensations fortes, lui s’accroît. La regrettable conséquence est qu'aujourd'hui l'humain est devenu si dépendant de ses besoins matériels, des besoins qu'il a créé lui-même et qui pour la plupart, nous rendent incapables de savourer les choses simples de la vie.

 


 

Clarissa de Conceicao - Florianopolis / Brésil


Comment doit-on se comporter envers nos proches qui nous apportent beaucoup de chagrin et de déceptions ? Devons-nous cesser de les aimer ?

 

Il est impossible de mettre fin à l'amour que nous ressentons pour certaines personnes. Nous n'avons aucun contrôle sur ces sentiments. La seule chose sur laquelle nous avons un certain contrôle est notre comportement et donc l'influence que nous avons à leur sujet. Nous pouvons garder cette influence, la changer ou là relâcher, cela fait partie de nos choix. Ce qui suit une fois que nous modifions notre comportement à leurs égards, cela personne n'est en mesure de le prévoir.

 


 

Zouber Ermilate - Bruxelles / Belgique


Quel est selon vous le but suprême de l'humanité ?

 

Tout en maintenant notre individualité, car c'est ce qui nous rend humain, devenir conscient de notre divinité. Voir à travers cette expérience égocentrique qu'est ce passage dans cette dimension, que nous sommes finalement tous universels. Arriver à prendre conscience que nous sommes tous constitués d'éléments provenant de la mère de toutes les énergies, l'Amour, cette force qui tient et relie tous ensemble, cette unité qui va au-delà de toutes séparations. Se rendre compte que lorsque nous «ressentons» l'amour, sous quelque forme que ce soit, nous ne faisons que suivre le courant de notre nature profonde. C'est en poursuivant cet objectif suprême que nous parviendrons à mettre fin à toutes formes de séparation. Cela signifiera la fin de nos peurs, cela mettra un terme à notre perpétuel désir de contrôler et cela permettra de libérer toute cette énergie qui est aujourd'hui utilisée par toute l'humanité dans ses rapports conflictuels.