MARS 2012

 

 

Andrew Baptiste - Philadelphie / Pennsylvanie

 

Pensez-vous que le monde évolue réellement ?

 

Le monde est constamment en pleine évolution et il en est de même pour l’être humain. Ces changements ne sont pas forcément une amélioration, vu que chaque changement implique la dissolution d’autre chose. Tout progrès dans un domaine particulier engendre une détérioration dans un autre domaine. La seule évolution réelle ne peut se faire que dans notre conscience. En accédant à un état de conscience supérieur l’être humain retourne vers sa véritable origine.

 


 

Thierry Guenon - Toulouse / France

 

Naissons-nous avec une sagesse innée ou la sagesse est-elle quelque chose qui s’apprend ?

 

La sagesse ne se trouve pas en dehors de nous, mais en nous-mêmes. Il faut simplement y prêter attention et lui donner forme. Pour cela, nous devons faire appel à nos valeurs les plus profondes. La sagesse sait des choses que notre esprit ne sait pas ou ne peut pas savoir. Elle est également une source de courage et d'inspiration. Elle nous fait ressentir de l’enthousiasme et des sentiments profonds menant à accomplir des actions justes.

 


 

Lara Augustin - Wellington / Nouvelle-Zélande

 

Choisissons-nous inconsciemment nos propres malheurs et mésaventures ?

 

Nous connaissons tous des moments difficiles. Certains d'entre nous vivent peut-être en ce moment d'importantes contraintes. Il est important de se rappeler que la façon dont nous agissons face à ces défis influence considérablement notre avenir. Nos actions et réactions durant ces périodes difficiles forgent notre caractère. La manière dont nous résolvons nos problèmes détermine en grande partie les personnes que nous rencontrons et les situations dans lesquelles nous nous retrouvons.

 


 

Fabian Alcântara - Córdoba / Argentine

 

L’essence des choses précède-elle leur forme ou vice-versa ?

 

Il existe une essence ultime, une nature intrinsèque qui est à l’origine de toute existence. Cela s'applique à tout ce qui existe. Notre perception du monde est relative, ce que nous percevons est basé sur des critères externes et des formes restrictives. L’essence est l'unité invariable qui est à la base de toutes les formes et de tous les phénomènes temporels.