MARS 2013

 

 

Edvard Loncar - Trondheim / Norvège


Le recours à des croyances pour maintenir vivant le sentiment d’une essence spirituelle, n’est-ce pas simplement l’un des besoins les plus primitifs propre à l’homme pour faire face à l’angoisse du présent, du futur et d’une après vie ?

 

Sans aucun doute et c’est aussi un moteur puissant de changement, de transformation personnelle, de transcendance pour se dépasser, pour se relier au divin et puis tout simplement pour donner au monde un peu plus d’amour, de respect, de compréhension et de tolérance.

 


 

Jayanti Mahabir - Bangalore / Inde


Avez-vous un message pour l’ensemble des parents dans le monde ?

 

Soyons à chaque instant conscients que les enfants qui nous sont confiés sont des dons extraordinaires. Par l'unicité de leur être, ils approfondissent et accélèrent notre apprentissage pour le bien de notre évolution personnelle. Ils sont pour nous des lumières intérieures et des enseignants d'une grande sagesse. Nous avons le devoir de traiter ce peuple de demain avec tout le respect et l’amour qu’il mérite.

 


 

Said Thabet - Gizeh / Egypte


Qu’est-ce qui provoquent les grands changements dans notre vie ?

 

Le support déclencheur d’un profond changement personnel est généralement lié à une suite d’événements provoquant une crise qui bouleverse notre vie. Il peut s’agir de l’arrivée d’une maladie grave, d’une rupture conjugale, de la perte d’un proche, d'un déracinement professionnel ou plus simplement d’une rencontre avec une personne porteuse de sagesse. Souvent ces changements apparaissent suite à des états d’inquiétude et de souffrance. C’est à travers ces épreuves pénibles que des doutes surgissent et que certaine remises en question se manifestent. C’est donc l’impact de ces évènements qui nous aide à prendre conscience des changements nécessaires pouvant donner un sens nouveau à notre vie.

 


 

Tynek Cervenka - Liberec / Tchéquie


Vous partez du principe que chaque personne est à chaque moment de son existence une victime innocente. En conséquence personne ne peut être considéré comme coupable. Comment voyez-vous la responsabilité et qu’en est-il de la justice ?

 

Chaque action est un acte reflétant le stade actuel de conscience de la personne en rapport avec le courant d’informations auquel cette personne a accès. Désigner un autre coupable que l’ignorance de cette personne n’est rien d’autre qu’un nouvel acte d’ignorance.