SEPTEMBRE 2010

 

 

Ans Mol – Amsterdam / Pays-Bas


Ne craignez-vous pas que l’être humain soit en mesure de causer des catastrophes naturelles gigantesques ?

 

J'ai une grande confiance en la nature et je n’ai donc pas peur de ce que l'avenir nous réserve. Cette question est cependant intéressante pour chacun de nous car elle nous incite à mieux comprendre que finalement, l’important est de savoir jusqu’à quel point nous sommes prêts à nous engager dans ce que nous-mêmes sommes en mesure d’empêcher.

 


 

Crislaine Sanguino – Franca / Brésil


Croyez-vous aux visions et aux phénomènes mystérieux ?


Je sais que ces choses ont bel et bien lieu. D’ailleurs un événement n’est mystérieux que jusqu’au moment où nous sommes en mesure de le comprendre. Personnellement, je ne prête pas grande attention aux phénomènes impressionnants ou déroutants auxquels je n’ai pas assisté moi-même. D’autres le font. Si cela les rapprochent de la source universelle, pourquoi pas ? Tant que ces phénomènes ne sont pas inventés, qu’aucune escroquerie n’a lieu et que cela n'encourage pas une attitude irréaliste vis-à-vis de la vie. La réalité est bien plus vaste que nous nous imaginons. J'ai vu et vécu assez de choses pour pouvoir affirmer ceci avec certitude.

 


 

Marcin Schabowski – Katowice / Pologne


La réceptivité est-elle le message principal de votre premier roman ?


La réceptivité est certainement un des messages les plus importants mais j’aimerais ajouter à cela l’union, l'acte d’unir ou de s’unir ou plus joliment formulé la reliance, l'acte de relier ou de se relier. Un ami me disait récemment : «Ton livre respire l’union. L’union avec nous-mêmes, avec l’autre et avec le Tout.» «La légende d’un Nomade» et bientôt «La Voix Lucide» nous encouragent à aller la recherche de notre destinée en étant à l’écoute de notre intuition mais ces livres nous montrent également comment faire croître notre notion d'amour et de compréhension envers notre prochain. Un sujet qui préoccupe de plus en plus de personnes et auquel chacun de nous sera confronté.

 


 

Zuliem Diaz – Barcelone / Espagne


Êtes-vous ce qu'on appelle un écrivain mystique ?


Il faudrait d’abord définir ce qu'est un écrivain mystique. Mes récits sont des modestes démarches qui tentent d’apporter des éléments de réponse à des questions existentielles afin de mieux comprendre le mystère de la vie. Même si je revendiquais un certain mysticisme, il s’agirait d’un mysticisme qui mettrait en évidence l’intérêt d’orienter notre attention vers notre monde intérieur. Mais il s’agirait avant tout d’un mysticisme que chacun pourrait comprendre et qui inciterait à ouvrir nos cœurs.

 


 

Sanou Diack – Dakar / Sénégal


Peut-on vivre une réelle spiritualité à travers une religion ?

 

Je pense qu’une religion peut indiquer, voire éclaircir un chemin spirituel même s’il est évident que beaucoup de religions organisées ont perdu le contact avec leur source spirituelle profonde et sont bien plus des systèmes hiérarchisés orientés sur la recherche du pouvoir et du contrôle. Je ne parle bien évidemment pas des expériences spirituelles que leurs membres peuvent avoir avec la source divine. Ces personnes sont bien conscientes qu’une réelle spiritualité ne peut qu’être fondée sur des expériences personnellement vécues et qu’elle ne nécessite pas d’endroit particulier ni d’intermédiaire pour entrer en contact avec le divin.

 


 

William Testard – Montpellier / France


Quelle est la différence entre la connaissance et la sagesse ?


La sagesse n’est pas un enseignement ou une connaissance en soi, mais plutôt le bon fonctionnement de notre esprit afin qu’il sache non seulement quelle place donner à toutes choses, mais également sous quelles formes toutes choses peuvent se présenter. La sagesse offre une perspective plus large que la connaissance purement intellectuelle et le raisonnement analytique. Il s’agit bien plus d’une façon de percevoir les choses de manière correcte que de pouvoir les définir à travers des mots et des concepts.

 


 

Tamara Hechavarría – Havane / Cuba


Quelle est votre point de vue sur le shamanisme ?

 

Je pense que certaines formes de shamanisme peuvent nous aider à avoir une compréhension plus profonde sur les comportements humains. Les shamans utilisent des méthodes puissantes de modification de l’état de conscience. Ils le font de manière contrôlée et s’en servent généralement pour la guérison et l’exploration d’autres dimensions de la réalité. Ces techniques anciennes et universelles ont survécu au sein de cultures ayant échappé à la rationalité conditionnée de la civilisation moderne. Une rationalité souvent incapable de répondre aux grandes questions contrairement aux rituels shamaniques qui semblent faire germer une intelligence plus proche de l'intuition pure.

 


 

James Mungin – Melbourne / Australie

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre second roman ?

 

«La Voix Lucide» est un livre qui met en avant des questions existentielles. Ce roman suggère l’idée que pour exercer une influence authentique et positive il nous faut aller à la recherche de notre véritable potentiel et envisager toutes formes d’échanges et de changements. Ce livre devra nous aider à nous intégrer au temps présent en développant nos talents cachés afin de vivre en harmonie avec nous-mêmes, les autres, la nature et avec l’énergie qui anime l’univers.